Bienvenue, visiteur ! [ Inscription | Connexion

Matériel travaux publics

La centrale solaire CSP d’Ouarzazate fonctionnera « en août 2015″, selon Masen

| Actualité BTP | 9 juin 2014

La centrale solaire CSP d’Ouarzazate fonctionnera « en août 2015″, selon Masen

Selon le plan solaire marocain, la part des énergies renouvelables devrait représenter 42% de la capacité électrique installée à l'horizon 2020

La station thermo-solaire de 160 MW Noor Ouarzazate I, sera opérationnelle à  partir d’août 2015 selon un communiqué publié cette semaine et portant sur  l’examen de l’état d’avancement de la réalisation du Plan solaire marocain Noor.

 Tout devrait être prêt d’ici l’été de l’année prochaine. L’injection des premiers  KWH  au réseau de la centrale thermo-solaire de Noor Ouarzazate 1 se déroulera  en août   2015 a annoncé le président du directoire de la Moroccan Agency for  Solar    Energy (Masen) Mustapha Bakkoury, dans un communiqué suite à la  présentation  de ce projet au roi lui même qui s’est déroulée le 17 mars à Rabat.

Cette réunion qui s’est tenue au palais royal de Rabat rassemblait aussi notamment le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane ainsi que les ministres de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid et celui de l’Energie, Abdelkader Amara.

Le projet du complexe solaire d’Ouarzazate géré par Masen  est le premier d’une série de plusieurs centrales qui doivent totaliser une puissance installée de 2 000 MW à l’horizon 2020. Il s’inscrit dans le cadre du Plan solaire marocain (PSM) lancé en 2009.

Outre Ouarzazate, le PSM avait sélectionné quatre autres sites pour la qualité de leur ensoleillement. Le premier est situé dans l’Oriental, il s’agit d’Ain Bni Mathar. Les trois autres se trouvent tous les trois dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra. Ce sont les sites de Foum El Oued, Boujdour et Sebkhat Tah.Cependant, au cours de sa présentation, Mustapha Bakkoury a cité les villes de Midelt (Meknès-Tafilalet) et Tata (Guelmim-Es Smara) qui seraient retenus pour abriter de prochains projets du plan solaire marocain Noor.Selon lui, les travaux de Noor « se déroulent conformément au planning prévu, après le bouclage de toutes les étapes d’adjudication et de mise à disposition des financements« .Noor I est une centrale solaire à technologie CSP d’une capacité de 160 MW. La prévue durée de construction est de 22 mois. Son coût serait d’environ 600 millions d’euros.Cette tranche avait été attribuée le 25 septembre 2012 à un consortium mené par le groupe saoudien ACWA associé aux entreprises espagnoles Aries IS et TSK EE.Filiale du groupe, Acwa Power avait donné le feu vert du lancement du chantier le 29 avril 2013 au consortium Acciona, le géant du BTP en Espagne pour construire l’une des plus grandes centrales CSP à capteurs cylindro-paraboliques au monde.L’Office national de l’électricité(ONEE) rachètera par contrat à long terme et à prix fixe l’électricité produite par la centrale. Ce projet est extrêmement complexe car peu de centrales de ce type fonctionnent à cette échelle dans le monde et les phases de test et de qualification risquent de s’étendre bien au delà de l’été 2015.Le terrain qui accueille ce projet est localisé sur un site appelé Tamzaghten Izerki qui s’étend 2 500 ha. Il se trouve à environ sept km au nord-est de la ville d’Ouarzazate dans la région de Souss-Massa-Draa, au sud-ouest de Marrakech. Il est situé près d’un barrage dont l’eau est un élément indispensable pour nettoyer régulièrement les miroirs.Lors de la réunion de Rabat, Mustapha Bakkoury a également présenté au roi du Maroc le calendrier (non précisé) de réalisation des trois stations futures à implanter près d’Ouarzazate. Il s’agit de Noor II, Noor III et Noor IV.Le 1er août 2013, Masen avait révélé les sept consortia pré-qualifiés pour Noor II et Noor III. Parmi ceux ci on retrouve Acwa mais aussi un grand nombre d’entreprises internationales dont Edf, GDF-Suez,Alstom ainsi que des groupes espagnols ou américains.Les 2000 mégawatts prévus par le plan solaire marocain à l’horizon 2020 doivent venir couvrir 14% des besoins énergétiques du royaume, étant entendu que la part des énergies renouvelables représentera 42% de la capacité électrique installée.L’objectif de ces projets solaires tout comme ceux, nombreux, dans l’éolien est de réduire la lourde dépendance énergétique du Maroc privé à ce jour de ressources énergétiques fossiles. Le Royaume  s’est aussi lancé en parallèle dans la prospection pétrolière tout azimut.

Pas de mots clés

  

Annonces partenaires

Ajouter un commentaire


Matériel travaux publics occasion

Casablanca : un parking souterrain de 750 places à Nevada

Casablanca : un parking souterrain de 750 places à Nevada

La ville de Casablanca vient de lancer un appel d’offres pour la construction d’un parking souterr[...]
Maroc : Circle Oil confirme la mise en production d'un puits de gaz fin juin

Maroc : Circle Oil confirme la mise en production d'un puits de gaz fin juin

La société irlandaise Circle Oil a annoncé ce lundi 11 mai que les tests d'exploration de gaz dans l[...]
Après Renault, Ford s’apprête à implanter une usine de production automobile dans la zone franche de Tanger.

Après Renault, Ford s’apprête à implanter une usine de production automobile dans la zone franche de Tanger.

C’est une bonne nouvelle pour le Maroc. Ford, le géant de l’automobile américain, va installer une[...]
1 2 3 6